lundi 23 mai 2011

Peaux mortes

L'équilibre est fragile.
A l'instant précis où tes genoux plient et se rompent, tu resserres les poings. La chute est inévitable, brutale. Le bruit sourd de la tête heurtant le sol. L'afflux du sang contre la tempe. La peau meurtrie, bleue. L'oubli de soi.

Mille et une vies scalpées sous tes traits. L'art des mal-aimés soumis à une trop forte exposition. Désormais prise au piège assassin, tu comptes les corps qu'il te faut aligner, ceux que tu t'évertues à purifier, à démembrer, ceux qui ne t'appartiennent qu'à moitié.
Étendue sur le dos, tu réveilles la douleur. Tu demeures immobile et guettes le malin. Et pendant que ta chair s'enracine dans le sol, des larmes insignifiantes affleurent. Le mot se mue en râle. Ton regard lourd et moribond se vide de sa substance.

Pourtant, tout commence réellement ici. Le rituel s'accomplit à la surface, à l'écart de tous.
Insensiblement, une nouvelle peau enrobe les tissus. Une peau blanchie à la chaux, lisse, régénérée. Une peau de plus comme une greffe tendue sur un galbe nu. L'enchevêtrement de muscles et de nerfs reprend forme humaine. Idéalement ajustée, l'enveloppe de soie enlace, défroisse les aigreurs.
A son contact se dissipent les bosses, les courbures indignes, celles des jours reclus et des années volées.

à Nanoo.

Collaboration - Illustration Nanoo G. - 2011

5 commentaires:

Nanoo G. a dit…

Luv U 2 & bravo... ! Tu as un talent fou et tout particulier pour exprimer 'ces choses-là'.

HANN.R a dit…

très beau <3

Laurent Fièvre a dit…

Thank you girls !

HANN.R a dit…

bravo a vous deux

jim a dit…

simplement bo :)